Entre culture et politique, à la rencontre des nouveaux féminismes en Pologne

Dans une société réputée très patriarcale et conservatrice, les nouveaux féminismes polonais se fraient un chemin dans l'espace public et sur Internet. L'objectif : faire tomber les tabous autour des droits des femmes, de l'avortement, de la liberté sexuelle, et contribuer au changement des mentalités.


Article publié le 8 mars 2018 dans Political Critique sous le titre "Meet the new Polish feminists". Traduit de l'anglais par Ludovic Lepeltier-Kutasi.

C'est quoi toute cette agitation autour du 8 mars en Pologne ? À l'époque communiste, c'était à ce moment-là que la télévision montrait des femmes recevant des œillets sur leur lieu de travail. Puis, dans les années 1990, les œillets furent remplacés par de modestes tulipes. Presque dix ans après, un groupe de femmes universitaires est descendu dans la rue - Agnieszka Graff, Elżbieta Korolczuk et Kazia Szczuka. Ce fut le début des Manifas - des manifestations féministes . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée