En Slovaquie, un vent d’espoir souffle sur l’élection présidentielle

Les Slovaques sont appelés aux urnes, ce samedi, pour le premier tour de l'élection présidentielle. A la veille de ce scrutin considéré par beaucoup d'observateurs comme un tournant pour le proche avenir du pays, deux favoris se dégagent pour succéder à Andrej Kiska : l'avocate Zuzana Čaputová, qui pourrait devenir la première femme élue à la fonction suprême, et le vice-président de la Commission européenne Maroš Šefčovič, candidat du parti Smer-SD toujours dirigé par le très controversé Robert Fico.
Un peu plus d'un an après le meurtre du journaliste d'investigation Jan Kuciák et de sa fiancée, cette élection présidentielle, la cinquième depuis l'instauration du scrutin direct en 1999, se tient dans une atmosphère toujours très tendue au sein de la société slovaque. Robert Fico a beau avoir démissionné de ses fonctions de Premier ministre en mars 2018, celui qui reste un personnage incontournable de la scène politique locale depuis sa première victoire aux législatives en 2006, continue de nourrir toutes les rancœurs . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Guillaume Narguet