Adrian, travailleur polonais à trois frontières de chez lui

Il y a quelques semaines, Adrian, 26 ans a traversé toute l’Europe en voiture pour revenir en Belgique. De Bydgoszcz, ville polonaise située entre Gdansk et Poznań, il a parcourri toute l’Allemagne, et est passé par les Pays-Bas pour arriver à Hasselt, dans l’est de la Belgique. Un trajet qu’il connaît bien, puisque comme beaucoup de ses amis et proches il a quitté son pays pour trouver un emploi mieux rémunéré à l’étranger. Portrait par Gwendal Piégais.

Ainsi, depuis plus de trois ans, il enchaîne 6 semaines de travail comme soudeur dans une entreprise du Limbourg belge, pour ensuite retourner en Pologne pendant une semaine et revenir en Belgique pour enchaîner sur 6 nouvelles semaines. Mais lorsque la crise du Coronavirus a éclaté, Adrian n’a pas repris la route vers la Pologne : à quelques jours près, il aurait pu se retrouver bloqué dans sa famille ou bien en Allemagne, sans pouvoir regagner son poste à la suite de la fermeture des frontières.

Loin des siens mais loin d'être seul

Certains de ses proches, eux aussi employés à l’étranger, ont choisi de rester en . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Gwendal Piégais