Cyberattaques contre l’ÖVP : l’opposition soupçonne un contre-feu électoral

Déstabilisé par des révélations sur son train de vie dispendieux et les émoluments records de ses collaborateurs, le Parti populaire autrichien se dit victime d'une cyberattaque destinée à perturber la campagne électorale en cours. Pour l'opposition, les allégations du chef de l'ÖVP Sebastien Kurz sont des "manœuvres de diversion . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Ludovic Lepeltier-Kutasi