Clara Royer : « Il faut refaire parler de l’Europe centrale en France »

Romancière et traductrice, co-scénariste du Fils de Saul, Clara Royer est également maître de conférences à l'université Paris-Sorbonne et spécialiste reconnue de l'écrivain hongrois Imre Kertész. Après trois années à la tête du Centre français de recherche en sciences sociales de Prague, elle revient sur son bilan et nous raconte ses projets littéraires et cinématographiques. Entretien.
Vous avez quitté vos fonctions à la tête du Centre français de recherche en sciences sociales (CEFRES) à Prague, pouvez-vous présenter cette structure à nos lecteurs ?
Le CEFRES est un institut de recherche français, créé en 1991 à Prague, qui est sous la double tutelle du Ministère français des Affaires étrangères et du CNRS. A l'époque de sa création, le mur venant de tomber, la volonté était d'en faire un observatoire de la vie scientifique en Europe centrale. Dans ces années 1990, qui ont été une première période importante pour le centre, il s'agissait de retrouver, avec les collègues chercheurs de République tchèque et du groupe de Visegrád, des bases communes en sciences humaines et . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Ludovic Lepeltier-Kutasi