« C’est la stratégie d’hégémonie du PiS qui est en question et non son socle électoral »

Le dernier scrutin législatif en Pologne marque-t-il l'échec de la droite nationale-conservatrice polonaise ou plutôt un succès en demi-teinte ? Réponse avec Frédéric Zalewski, chercheur en sciences politiques, maître de conférence à l'Université Paris Nanterre, spécialiste de la Pologne. Entretien réalisé par Corentin Léotard et Gwendal Piégais.
Le PiS vient de remporter un nouveau succès en Pologne, lors de ces élections législatives. On pointe cependant un succès en demie-teinte. Comment évaluez-vous le résultat du PiS ?
À mon avis, les positions du PiS restent très fortes. Mais il est vrai que les résultats rendent la situation très différente de la législature précédente et peuvent potentiellement rendre l'exercice du pouvoir plus incertain. Tout d'abord, le PiS a perdu sa majorité au Sénat, lequel est une institution assez importante pour contrôler certaines nominations ou pour maîtriser le rythme du travail parlementaire. Ensuite, le PiS a désormais une concurrence sur sa droite, car la droite nationaliste et identitaire, la Konfederacja, a fait une excellente campagne et dispose désormais d . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Gwendal Piégais