« C’en est fini de la Hongrie. Tout le reste n’est qu’une question de temps »

Pour l'écrivain hongrois Gergely Péterfy, il est temps pour l'opposition de se radicaliser après douze années de règne du Fidesz. Il appelle à couper les ponts avec les "collaborateurs" ainsi qu'à abandonner le parlement pour construire des institutions parallèles . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée