Ce sont les fonctionnaires qui pâtissent de la « loi esclavagiste » en Hongrie

A quoi a servi la loi « esclavagiste » adoptée il y un an et qui a provoqué un vaste mouvement de contestation contre le Fidesz ? Dans les entreprises, rien n'a changé. Dans l'administration publique, c'est une autre histoire...

C'était il y a un peu plus d'un an. Le 12 décembre 2018, le parlement hongrois adoptait dans la discorde une loi qui augmente le seuil maximum d’heures supplémentaires de 250 à 400 par an, avec 130 voix pour et 52 contre. Le texte prévoyait aussi que . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard