Audrey Kichelewski : « En Pologne, il y a un risque de censure des historiens de la Shoah »

La sociologue Barbara Engelking et l'historien Jan Grabowski sont attaqués en justice par une association nationaliste polonaise. Ils sont accusés de mettre à mal la réputation de la nation polonaise, par leurs travaux sur les dénonciations et les assassinats de Juifs pendant l'occupation allemande.

Le 12 janvier 2020 Barbara Engelking, directrice du Centre de recherche sur l’extermination des Juifs (Académie polonaise des sciences) et Jan Grabowski, professeur d’histoire de l’université d’Ottawa ont comparu devant la justice polonaise. Il leur est reproché d'avoir dans une de leur livre sali la mémoire d'un maire polonais, en relatant ses agissements durant l'occupation allemande. Le maire en question aurait pris part à des dénonciations ayant entraîné la mort de plusieurs Juifs . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Audrey Kichelewski