Après la Slovaquie, la Tchéquie s’inquiète aussi de la mafia calabraise

L’assassinat de Ján Kuciak et de sa petite amie à la fin du mois de février en Slovaquie a attiré l’attention sur les activités de la ‘Ndrangeta en Europe centrale, sur lesquelles enquêtait le journaliste. Dans la République tchèque voisine, la presse relaie des informations de la justice italienne selon lesquelles les tentacules de la « pieuvre » calabraise iraient jusqu’au cœur de Prague. Alors que la Slovaquie s’enlise dans une crise politique durable, les journalistes tchèques montrent un regain d’intérêt pour un sujet assez inédit pour eux : la présence de . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Adrien Beauduin

Correspondant basé à Prague

A étudié les sciences politiques et les affaires européennes à la School of Slavonic and East European Studies (Londres), à l'Université Charles (Prague) et au Collège d'Europe (Varsovie). Spécialiste de l'Europe Centrale et de l'ex-Union Soviétique.