Angela Merkel dit non à l’AfD mais oui au Fidesz

Le premier ministre hongrois Viktor Orbán s’est trouvé lundi à Berlin pour s’assurer du soutien de la CDU au PPE au moment même où sa patronne, Annegret Kramp-Karrenbauer, jetait l’éponge. Un épisode qui met en lumière le double-discours de la chancelière Angela Merkel.

Officiellement, il s'agissait de parler de coopération économique, des relations bilatérales germano-hongroises et de questions internationales tel que l'élargissement de l'Union européenne, lundi dans la capitale allemande . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard