Adieu illibéralisme, bonjour démocratie chrétienne !

Viktor Orbán, qui sera désigné ce mardi par le parlement hongrois comme premier ministre, a intronisé un nouveau concept politique en ce début de nouveau mandat de quatre ans qui s’annonce : la « démocratie chrétienne à l'ancienne ». Une reculade par rapport à l’« illibéralisme » qu’il a porté depuis 2014 ? Est-ce parce que le concept d'illibéralisme qui a permis à ce dirigeant d'un pays de dix millions d'habitants d'acquérir une renommée mondiale est devenu un peu trop lourd . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Corentin Léotard
Corentin Léotard