Videoton tue le suspense dans le championnat de foot hongrois

Le club de Székesfehérvár a frappé un grand coup ce week-end lors de la 19ème journée de la Soproni Liga en allant écraser son dauphin Ferencváros à Budapest (0-5). A 11 journées de la fin, le FC Videoton compte désormais 9 points d’avance sur les Budapestois et 10 sur Zalaegerszeg. Il file tout droit vers son premier titre de champion de Hongrie.

Le Fradi défait (0-5)

Samedi soir, tout le monde s’attendait à ce que Ferencváros, devant son public de l’Albert Flórián Stadion, relance le supense de la Soproni Liga. « Fradi », qui restait sur deux victoires d’affilée, pouvait revenir à 5 points de son adversaire du jour en cas de succès. Les verts et blancs ont fait jeu égal un peu plus de 25 minutes avant de s’effondrer sous les coups de boutoir des hommes de György Mezey.

C’est tout d’abord le brésilien André Alves, convoité par de nombreuses écuries européennes qui a ouvert le score à la 26ème sur pénalty. Puis, 6 minutes plus tard, Vasiljevic, d’une belle tête à la suite d’un corner, a doublé la mise. Après la pause, le leader a soigné son goal-average en ajoutant 3 nouveaux buts. Le club mythique du 9ème arrondissement de Budapest a littéralement été humilié sur ses propres terres.

Après cette victoire, le titre de champion ne devrait plus échapper à Videoton. Même Debrecen, habitué aux fins de saison en forme de boulet de canon, ne devrait pas revoir le club de Székesfehérvár. Le champion en titre semble totalement hors du coup cette saison. Il est quatrième à 11 points du leader, reste sur un piètre match nul à domicile contre le Budapest Honvéd (1-1)  et sur une monumentale raclée prise à Kecskémeti TE (3-0).

Nicolas Gidaszewski