Radar de l’Otan : une issue de secours ?

Le projet d’implantation, dans le Sud de la Hongrie, d’un radar militaire de l’Otan qui piétine depuis maintenant près d’une décennie, faute de site approprié, pourrait finalement trouver une issue…en Slovénie !
C’est Népszava, dans son édition quotidienne de mardi, qui a vendu la mèche : l’option actuellement étudiée par Budapest pour remplir ses engagements vis-à-vis de l’Otan serait de « refiler la patate chaude », moyennant compensation, à la petite Slovénie distante de seulement quelques dizaines de kilomètres des sites initialement prévus. En échange, la Hongrie fournirait aux Slovènes des avions pour patrouiller leur espace aérien.

Interrogé sur M1 jeudi, le ministre hongrois de la défense, Csaba Hende, a confirmé les informations publiées par Népszava, précisant que transférer le projet en Slovénie était une alternative qui présentait des avantages et des inconvénients. A l’en croire, le gouvernement n’a pas encore arrêté de décision quant à un nouveau site pour le radar, mais Hende a promis que cela ne saurait tarder. Conscient que l’aspect environnemental doit être pris . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard