L’hécatombe en Hongrie, la faute de l’opposition et de l’Occident ?

Pour masquer sa part de responsabilité dans la mortalité record enregistrée en Hongrie, le gouvernement de Viktor Orbán brandit ses boucs-émissaires traditionnels . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard