La natation hongroise en stagnation

Laszlo CsehA l’heure du bilan des championnats d’Europe de natation en petit bassin (25m de longueur) à Istanbul, la Hongrie n’a récolté que 7 médailles, dont 4 en or. Non seulement ce nombre est faible pour la Hongrie, mais il se concentre sur 4 nageurs dans 3 disciplines.

L’inoxydable Laszlo Cseh était bien sûr présent dans sa spécialité. Il a d’ailleurs de nouveau battu le record du monde du 400 m – 4 nages en petit bassin, en 3’57’27, devant son compatriote David Verraszto. Chez les femmes, c’est la soeur de ce dernier qui a le plus brillé lors de ces championnats. Evelyn Verraszto a dominé les épreuves du 200 et  du 100m – 4 nages, en battant le record du monde à chaque fois ( 2’04’64 et 58’21). Elle obtient également une médaille d’argent en finale du 200m nage libre. Daniel Gyurta, quant à lui, se distingue en brasse, premier sur le 200m, second sur le 100m.

A l’image de Cseh et Gyurta, les Hongrois montrent une certaine constance dans leurs spécialités. Il leur faut cependant varier leurs performances et faire émerger de nouveaux talents avant d’organiser les championnats d’Europe à Budapest l’an prochain.

Article lié :

Les Hongrois sortent la tête de l’eau