Vona : « C’est moi ou Orbán qui ira en prison »

Le président du Jobbik a fait savoir mardi qu'il ne paierait pas l'amende colossale qui a été imposée au parti par la Cour des Comptes, quatre mois avant les élections législatives. Gábor Vona l'a affirmé mardi : son parti le Jobbik ne s'acquittera pas de l'amende de 662 millions de forints (2,2 millions d’euros) infligée par la Cour des Comptes au mois de décembre, et cela « quoi qu'il advienne . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée