Varsovie et Budapest prêts à faire cavaliers seuls face à Bruxelles

C'est la principale conclusion à retenir de la visite officielle rendue vendredi dernier par le Premier ministre hongrois Viktor Orbán aux autorités polonaises. Varsovie et Budapest préfèrent faire cavaliers seuls et tenir tête à Bruxelles plutôt que de suivre l'exemple de Prague et de Bratislava, prêts à des concessions pour rester arrimés au noyau dur de l'UE et au couple franco-allemand.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán était vendredi dernier à Varsovie où il a rencontré les principaux responsables de l'État polonais : le président de la République Andrzej Duda, le chef du gouvernement Beata Szydło et surtout Jarosław Kaczyński . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Romain Su