Une seconde vague de boue est « probable »

Dans la catastrophe de Kolontar, alors que le bilan s’est alourdi pour s’établir, encore provisoirement, à sept personnes tuées, les digues de protection d’un réservoir de déchets se sont affaiblies et une seconde vague de boue est « probable », selon les autorités hongroises.

C’est la panique dans la région de Kolontar. « La situation est dramatique. Des vies sont en danger, c’est pour cela que nous avons décidé d’évacuer Kolontar », a déclaré le premier ministre Viktor Orban, sur place à Ajka. Très tôt ce matin, l’armée a procédé à l’évacuation complète des 800 habitants du village de Kolontar, menacé par l’usine MAL. Les réfugiés ont été accueillis dans un gymnase d’Ajka, à quelques kilomètres de chez eux.

« Le réservoir est tellement abîmé qu’il est probable qu’il puisse céder une deuxième fois. Si la digue du réservoir cède, ce sont 500 000 m3 qui vont se déverser. Plusieurs fissures sont visibles sur le côté nord du réservoir », a ajouté M. Orban.

Quelques 300 militaires et 100 camions de l’armée sont aussi prêts à évacuer en une heure le village voisin de Devecser. « Nous sommes prêts à éviter le pire et nous pouvons sauver les habitants de Devecser en cas de nouvelle coulée de boue », a dit le premier ministre.

Pour ce qui est de la pollution du Danube, les autorités ont affirmé avoir évité tout risque de catastrophe écologique.

Crédit photo : Peter Somogyi-Tóth / Greenpeace

Articles liés :

Le Danube touché…de manière encore limitée

Le Danube menacé par la «marée rouge»

Le plus grand accident industriel de l’histoire hongroise