La « GroKo » en Allemagne, comme une ombre au-dessus de la Pologne et la Hongrie

Si le parti social-démocrate allemand (SPD) entre en coalition avec la CDU/CSU, Budapest et Varsovie vont devoir composer avec une Allemagne nettement moins conciliante. Les 463 723 militants du SPD doivent se prononcer à partir de ce mardi et jusqu'au 2 mars en faveur ou contre une grande coalition avec la CDU/CSU d'Angela Merkel. En cas d'approbation, le nouveau gouvernement allemand pourrait être form . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée