Nouvelle Constitution : un site web pour un simulacre de démocratie

Depuis dimanche dernier, un site web est mis à disposition des citoyens hongrois, qui sont ainsi invités à soumettre leurs commentaires sur le contenu de la nouvelle Constitution de la Hongrie, dont la validation est prévue au début du printemps 2011. Les quelques ONG hongroises qui traitent du respect des libertés en Hongrie telles que TASZ , soulignent avec l'appui de juristes constitutionnalistes que rien dans la Constitution actuelle ne permet de souhaiter une réforme constitutionnelle. Ainsi, le souhait ardent du nouveau gouvernement d'en changer soulève, sinon des suspicions claires, de lourdes inquiétudes.

Sur le site web en question, tout citoyen hongrois peut présenter des observations sur la future Constitution. C'est bien, mais pourquoi cette réforme ? Officiellement, selon Jozsef Szajer, «le Parlement vise à adopter une Constitution définitive qui mettra fin à la nature transitoire du texte actuel, même symboliquement". Il a également ajouté que cette nouvelle Constitution devra être fondée sur l'histoire hongroise vieille de mille ans, ainsi que sur les . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée