Mars 68 : l’exécutif polonais sur le fil du rasoir

Le président Andrzej Duda et son Premier ministre Mateusz Morawicki ont marqué, jeudi à l'Université de Varsovie, le 50e anniversaire des révoltes étudiantes de mars 1968 en Pologne. Dans un contexte de crise diplomatique avec Israël, les commémorations de ces événements réprimés par une campagne d’antisémitisme menée à l’époque par les autorités polonaises sont scrutées de près. Les deux chefs de l'exécutifs polonais se sont exprimés jeudi 8 mars sur la crise politique du printemps 68, depuis l'Université de Varsovie, le foyer de la révolte . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée