« L’OTAN s’était mis à présenter l’élargissement à l’Est comme un processus naturel, un devoir moral »

Il y a tout juste 20 ans, en 1999, l'OTAN accueillait en son sein trois anciens membres du Pacte de Varsovie, l'alliance militaire des pays communistes fondée en 1955 et dissoute en 1991. L'élargissement de l'alliance atlantique à la Hongrie, à la Pologne et la République tchèque constitue une des conséquences diplomatiques les plus concrètes et les plus immédiatement visibles du bouleversement des équilibres géo-politiques en Europe qui survient après l'effondrement du bloc soviétique. Entretien avec Amélie Zima.
Docteure en science politique de l'Université Paris Nanterre, Amélie Zima enseigne actuellement à Science Po Paris. Spécialiste de l'OTAN et des systèmes politiques et de défense des pays d'Europe centrale, elle publie aux éditions Peter Lang un ouvrage issu de sa thèse : D'ennemi à allié. L'adhésion de la Hongrie, de la Pologne et de la République tchèque à l'Alliance atlantique (1989-1999 . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Matthieu Boisdron