Lésée par la « préférence nationale » en Autriche, la Hongrie s’en remet à Bruxelles

Le gouvernement de Viktor Orbán a saisi l'Union européenne pour qu’elle engage des poursuites pour infraction contre l'Autriche et sa politique jugée discriminatoire vis-à-vis des travailleurs étrangers.

La crise migratoire passée, la lune de miel est terminée entre les nationalistes hongrois du Fidesz et autrichiens du FPÖ. En cause, une nouvelle législation en vigueur depuis le 1er janvier en Autriche, qui réduit les . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard