Les capitales d’Europe centrale s’affichent comme des bastions progressistes

Une autre image du Groupe de Visegrád. Les jeunes maires de Budapest, Varsovie, Prague et Bratislava ont signé, lundi dans la capitale hongroise, un pacte d'entraide contre leurs gouvernements respectifs.

C’était une idée lancée par le Hongrois Gergely Karácsony au mois d’octobre, lors de la campagne qui l’a conduit à la mairie de Budapest. « Alors qu’en Europe centrale les gouvernements éloignent leurs pays de l’Europe, les capitales cherchent à les y arrimer », expliquait le maire de Budapest au Courrier d’Europe centrale. Lundi à Budapest, cela s’est matérialisé par la signature d’un « Pacte des villes libres » actant leur entraide pour mieux résister aux tendances à l’enfermement à l’œuvre en Europe centrale . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard