Le cauchemar des clochards continue

Après la cigarette en juin, et le sommeil en septembre, la municipalité de Budapest s'attaque désormais à la consommation d'alcool dans les passages souterrains de la capitale hongroise, par une loi qui rentrera en vigueur dès le 1er janvier 2011. Ceux qui se risqueront à continuer de siroter leur bière ou leur gnaule d'un bout à l'autre des grandes artères de la ville s'exposeront - en théorie - à une amende de 30 000 HUF (108 euros). En pratique, ce sont bien sûr les clochards qui seront visés.

Officiellement, la mesure semble être destinée à rendre ces endroits plus propres, plus sains et surtout plus sûrs pour les piétons et les usagers des transports en commun. Mais en réalité, peu de monde parmi la population active ne s'adonne à la consommation de quoi que ce soit dans un passage souterrain à Budapest. Ces lieux souvent glauques mais pas forcément mal famés sont surtout des lieux de passage, ou de vente d'encas, de téléphones vol . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée