La fin du tourisme de masse dans les villes d’Europe centrale et orientale ? À l’Est du nouveau #6

La crise sanitaire du coronavirus a mis un coup d’arrêt très net au tourisme de masse dans les villes d’Europe centrale et orientale.

« À l’Est, du nouveau ! » est un magazine proposé par Le Courrier d’Europe centrale en partenariat avec Euradio.

L’émission vous emmène à la découverte de l’actualité politique, sociale et culturelle d’une région en transition, méconnue et pourtant dynamique, dont la trajectoire est installée au cœur des enjeux européens.

Cette émission est produite et animée par Matthieu Boisdron.

 

 

Épisode n°6 : La fin du tourisme de masse dans les villes d’Europe centrale et orientale ?

La crise sanitaire du coronavirus a mis un coup d’arrêt très net à la circulation des personnes, y compris dans l’espace ouvert qu’est l’Union européenne. Dans ce contexte, ce que l’on a coutume d’appeler l’industrie touristique – c’est-à-dire le tourisme de masse – est particulièrement touchée. Certaines capitales et grandes villes d’Europe centrale et orientale, qui tiraient une part essentielle de leurs revenus de cette manne, sont confrontées à un effondrement de leur fréquentation touristique, interrogeant par là leurs modèles de développement.

Natalia Zdanowska, géographe et chercheuse postdoctorale au Luxembourg Institute of Socio-Economic Research (LISER) revient avec nous sur cet enjeu essentiel pour l’économie des villes centre-européennes et leurs habitants.

Le Covid-19 a rendu Prague à ses habitants. Des associations font pression pour réfléchir à l’après

Illustration : Karlův most téměř na konci turistické sezóny, 1er octobre 2011. Auteur : Vlastina (CC-Zero).

Matthieu Boisdron