Imre Oravecz et la banalité du désespoir amoureux

Avec Septembre 1972, l'écrivain hongrois Imre Oravecz parvient à nous surprendre et à nous émouvoir sur le thème universel et presque banal du désespoir amoureux. C'est une résurrection de l'écrivain-poète, parti en "randonnée mentale, soumettant le passé à un interrogatoire" qui soutient notre lecture.
Imre Oravecz, né en 1943 dans un petit village de Hongrie, est poète, romancier, et traducteur de poésie notamment américaine, allemande, russe et slovène . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée