Hongrie : nouveau coup de boutoir contre le droit du travail

Le Fidesz au pouvoir en Hongrie propose d'augmenter le nombre d'heures maximum supplémentaires annuelles de 250h à 400h. Partis d'opposition et syndicats sont vent debout.

« Nous croyons en des choses simples : dans le travail, dans la famille, et dans la patrie », avait déclaré, lors de son discours annuel sur l’état de la nation le 18 février, Viktor Orbán, le Premier ministre hongrois qui se targue de bâtir une « société du travail ». Mardi dernier, son gouvernement a . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée