Gergely Kovács : « Viktor Orbán réfléchira désormais à deux fois avant de modifier une loi »

Fini de rire pour le satirique Parti du Chien à deux queues ? Le célèbre MKKP, connu dans toute la Hongrie pour tourner en dérision depuis 2010 le Fidesz et son dirigeant Viktor Orbán, semble en tout cas changer progressivement de registre. Son fondateur Gergely Kovács fait le point sur l'année écoulée et les manifestations de décembre contre la "loi esclavagiste". Entretien réalisé par l'hebdomadaire Magyar Hang.

On a pu lire sous de nombreux posts de votre page Facebook consacrés aux manifestations des commentaires disant "ça n'est plus drôle". Cela signifie-t-il qu'il y a des sujets dont on ne peut plus rire . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée