« Ensemble, tout devient possible » ?

Le 1er janvier a été l’occasion pour les principaux protagonistes de la vie politique hongroise de transmettre leurs vœux à leurs concitoyens pour l’année qui commence et de leur faire part de leurs (bonnes) résolutions. Un point commun, tous jouent l’apaisement et promettent le changement.
Pour la Hongrie, l’année 2010 sera avant tout l’année des élections générales qui se tiendront au printemps prochain et dont tout le monde espèrent qu’elles marqueront la fin de l’instabilité politique et de la division nationale qui secouent le pays depuis plusieurs années.

Dans une allocution à  la  télévision nationale  Vendredi 1er janvier, le Président hongrois László Sólyom a souhaité que l’année 2010 soit celle du renouveau pour son pays. "L’année électorale 2010, offre une chance de prendre un nouveau départ dans la vie politique et les affaires publiques", a déclaré M. Sólyom. Il a plaidé pour que le gouvernement et l’opposition adoptent un nouveau ton et modèrent leurs querelles. Selon lui, ce nouveau départ passe obligatoirement par une réconciliation sociale. Le Pr . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard