Hongrie : très chère propagande…

C’est un aspect moins visible des campagnes de communication gouvernementales qui se succèdent en Hongrie : elles coûtent cher au contribuable mais sont une aubaine pour les communicants et les médias liés au pouvoir.

Les incessantes campagne de « communication gouvernementale » ne sont pas seulement un moyen pour le pouvoir de marteler ses messages politiques partisans. Elles sont aussi un juteux business pour les hommes du Fidesz . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard