Crash du FPÖ en Autriche : un séisme pour l’extrême droite européenne

Une vidéo tournée en 2017 montre Heinz-Christian Strache marchandant le soutien d'une oligarque russe. Le vice-chancelier autrichien et chef du parti d'extrême droite FPÖ y exprime son admiration pour le modèle hongrois et" notamment la mainmise de Viktor Orbán sur les médias de son pays. L'affaire a provoqué la démission de Heinz-Christian Strache et devrait également bousculer les autres partis nationalistes européens à une semaine des élections européennes . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Ludovic Lepeltier-Kutasi