Bernadett Szél, une menace pour la sécurité nationale, selon le Fidesz

Le Fidesz veut écarter la populaire co-présidente du parti LMP (Une autre politique est possible) du comité à la sécurité nationale. La dernière cible en date du Fidesz est donc Bernadett Szél, la co-présidente du parti LMP (Une autre politique est possible), un petit parti à la fois écologiste et agrarien pressenti pour glaner à nouveau quelques sièges au parlement à l'issue des prochaines élections. Les enquêtes d'opinion montrent que Bernadett Szél est une personnalité populaire et respectée au-delà des frontières de son électorat . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée