Ahmed Hamed, le « terroriste d’Orbán » veut être « blanchi »

L'homme syro-chypriote condamné initialement à dix années de prison en Hongrie pour avoir pris part à une émeute lors de la crise des réfugiés en 2015 a pu rentrer chez lui. Il veut saisir la Cour suprême hongroise pour « blanchir » son nom.

Jusqu'au bout, il a été considéré comme un « terroriste » par la justice hongroise, et brandi en tant que tel par le gouvernement Fidesz et ses médias. « Ahmed H., le terroriste, a été expulsé », titrait par exemple . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée