À Paris, l’Institut hongrois annule un spectacle en raison d’un mail critiquant Viktor Orbán

L'Institut hongrois de Paris a annulé à la dernière minute la représentation lue de la pièce de théâtre de György Spiró, mise en scène par Bea Gerzsenyi. La raison : un mail envoyé par cette dernière à ses proches, dans lequel elle critique de manière virulente "l'Orbanisthan" que serait devenue la Hongrie de Viktor Orbán, "triste, morne et absurde comme jamais".

"Annulé" en lettres capitales rouges, avec en fond le visage du dramaturge György Spiró. C'est avec ce visuel sommaire que les abonnés de la page Facebook de l'Institut hongrois de Paris ont appris hier que la pièce Tête de poulet, mise en scène par Bea Gerzsenyi, ne serait pas joué ce jeudi soir dans les locaux de l'élégant immeuble de la rue Bonaparte. La raison avancée par son directeur János Havasi : "Bea Gerzsenyi a diffusé une lettre d’invitation provocatrice au spectacle dans laquelle elle tenait des propos injustes, indignes et diffamatoires concernant la Hongrie (...) A la lumière de ces éléments, la présentation du spectacle de Bea Gerzsenyi à l’Institut hongrois, établissement d’Etat financé par les . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Ludovic Lepeltier-Kutasi