Viktor Orbán pris en étau

Satisfaire les marchés financiers, ou satisfaire son électorat ? Maintenir une rigueur budgétaire en conformité avec les engagements de la Hongrie, ou tenir ses promesses de baisse d’impôts en laissant filer les dépenses publiques ? Voici le dilemme auquel est confronté le gouvernement de Viktor Orbán . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Corentin Léotard