Une Tchèque exposée aux Rencontres d’Arles : Marie Tomanová, photographe de l’exil et du retour

Ce fut jadis mon univers est le titre de la série photographique de Marie Tomanova présentée au grand festival d'Arles cette année. Artiste émigrée à New York, Tomanova explore le retour au bercail dans son village de Moravie. L'exil, le contraste entre deux mondes et l'impression douce-amère de déracinement, tout cela forme un champ de réflexions plutôt riche pour une série de photographies sombres et intrigantes . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée