Une rencontre avec Péter Márki-Zay dans son fief de Vásárhely

Après avoir remporté contre toutes attentes les primaires de l’opposition en Hongrie, Péter Márki-Zay est de retour dans son fief de Hódmezővásárhely, où il doit concilier ses devoirs de maires et de leader de l’opposition. Toujours sans programme, le temps presse pour challenger surprise de Viktor Orbán.  

Non contente d’être une ville au nom imprononçable pour les étrangers, Hódmezővásárhely aime aussi ménager ses effets. Après presque trois heures de train jusqu’à Szeged, il faut monter dans un petit train rouge, qui emmène les rares voyageurs vers « Vásárhely », à une trentaine de kilomètres à l’ouest. Le brouillard et l’obscurité d’une ville endormie accueillent les rares visiteurs à la descente du train . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée