Ukraine : après la démission de l’inamovible ministre de l’Intérieur, un legs incertain

Le ministre ukrainien de l'Intérieur, Arsen Avakov, l'un des hommes politiques les plus puissants du pays, a quitté son poste après plus de sept ans de service. Cette décision inattendue a suscité une myriade d'hypothèses, qui oscillent entre incompréhension, satisfaction et incertitudes.

"Adieu, Avakov" titrait en français le journal anglophone ukrainien Kyiv Post dans son édition du 16 juillet. C’est bien une page qui se tourne dans la vie politique ukrainienne avec la démission d’Arsen Avakov mardi 13 juillet. Indéboulonnable dans un paysage politique en perpétuel mouvement, le politique de 57 ans occupait la fonction de ministre de l’Intérieur depuis le 27 février 2014. Habitué des réseaux sociaux, il a publié un communiqué laconique sur sa page Facebook, qui ne fournit pas d’explication à sa décision et se conclue brièvement par "Un honneur d’avoir servi".

Sa décision est d’autant plus retentissante et surprenante qu’Arsen Avakov était devenu, en l’espace de sept ans, l’une des personnalités politiques les plus puissantes du pays. Fort d’un solide soutien du Parlement qui lui . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Romain Bouteille