TTIP, CETA, TiSA : les députés hongrois veulent avoir leur mot à dire

L'écrasante majorité des députés hongrois a voté aujourd'hui une résolution visant à contraindre fortement la marge de manœuvre du gouvernement quant à la ratification des accords de libre-échange signés ou actuellement en cours de négociation entre la Commission européenne, le Canada et les États-Unis. En ligne de mire : le CETA, le TTIP et le TiSA.
La proposition est venue des bancs de l'opposition, portée par le député écologiste András Schiffer (LMP), mais a fait l'objet d'un très large consensus : 178 parlementaires sur 199 l'ayant approuvé. Elle vise à influencer la position du gouvernement hongrois dans les cycles de négociation en cours ou à venir en matière d'accords de libre échange entre l'Union européenne et des États tiers. Dans le collimateur : le CETA, signé par le Canada et l'Union européenne, mais dont l'entrée en vigueur est sans cesse retardée ; le TTIP, actuellement en discussion entre Bruxelles et Washington ; et enfin le TiSA, accord général sur le commerce des services en cours de négociation à l'échelle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

La . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée