Trianon : « Les Hongrois de Voïvodine ne se sentent pas liés à la Serbie »

Avec la signature du traité de Trianon, le 4 juin 1920, les Magyars de Voïvodine se retrouvent détachés de la « mère-patrie » et perdent la position privilégiée qu’ils occupaient jusque-là. Même si leurs droits sont reconnus, ils peineront à se faire entendre au sein du nouvel État yougoslave. Entretien avec l'historien serbe Zoran Janjetovi . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Philippe Bertinchamps