« Travail, Famille, Patrie », la devise qui tente Viktor Orbán

Dans son discours annuel sur l'état de la nation prononcé dimanche 18 février, le premier ministre hongrois a entrevu un avenir radieux pour la Hongrie, marqué du sceau de la "Révolution conservatrice". Candidat à un troisième mandat d'affilée à la tête du pays, Viktor Orbán a vanté les succès de ses huit années de gouvernance, notamment la création d'emplois et la baisse du chômage, qui se trouve aujourd'hui sous la barre des 5 . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

Corentin Léotard