Tchéquie : Babiš et Zeman veulent la peau du Sénat

L’Action des citoyens mécontents (ANO) du Premier ministre Andrej Babiš a plutôt plafonné lors des élections communales et sénatoriales ce mois d'octobre. Babiš ne gamberge pas pour autant et propose l'abolition du Sénat, avec l'appui du président Miloš Zeman. « Nous avons terminé de façon misérable, mais à vrai dire ce n'est rien d'inattendu pour moi, je m’attendais à cela... On ne sait pas faire le Sénat. » C'est en ces termes laconiques qu'Andrej Babi . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée

André Kapsas