« Sur une planète morte, il n’y a pas d’école », nous dit une collégienne tchèque

Anna Mezgerová compte parmi les figures de proue du mouvement international ‘Fridays for Future’ en République tchèque. Cette collégienne tchèque de 15 ans nous raconte son engagement écologiste contre le changement climatique.

On dit de la société tchèque qu’elle est endormie et les élections européennes ce week-end ne devraient pas faire mentir cette affirmation. Pourtant, une partie de la jeunesse s’est mobilisée le 15 mars dernier pour former la plus grande manifestation écologiste de l’histoire de la Tchéquie . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

André Kapsas