Smolensk : les Polonais ne croient plus à la théorie conspirationniste du pouvoir

Huit ans après la catastrophe de l’avion présidentiel polonais à Smolensk en Russie qui a coûté la vie à 96 personnes, les Polonais ne croient plus à la thèse de l’attentat prônée par le parti de droite nationaliste au pouvoir Droit et Justice (PiS). A l’occasion du 8e anniversaire du crash, d’importantes cérémonies se sont tenues mardi à travers le pays. Le Président Andrzej Duda a demandé à Moscou de restituer l’épave . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

1€ le premier mois
puis à partir de 
2€50/mois
sans engagement de durée