Qualité de l’air à Budapest : bilan mitigé

En 2011, Budapest se plaçait au second rang de 25 métropoles européennes en terme de pollution de l’air urbain. Cinq ans après, quelles évolutions ? Entretien avec András Lukács, président de l’ONG Levegő Munkacsoport, un groupe de travail fondé en 1988 dans l’optique d’aider Budapest à améliorer la qualité de son air.
Selon l’étude Aphekom publiée en 2011, la source majeure de pollution de l’air à Budapest provient de la circulation de véhicules à moteur ; que ce soit les camions ou les automobiles des particuliers. Malgré un réseau de transport en commun très développé, la majorité des bus sont vieux et ne sont pas respectueux de l’environnement. Depuis, plusieurs mesures s’inscrivant dans le cadre de programmes de protection de l’environnement ont été prises pour y remédier, notamment le début du renouvellement du parc des autobus et la mise en service de nouveaux véhicules à catalyseurs, plus propres. La ville a également créé plusieurs espaces sans circulation automobile ou, du moins, à circulation réduite.

Néanmoins, dans le même temps, la . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée