Procès des boues rouges : le verdict en appel ne convainc pas les victimes

Il y a huit ans, la rupture d'une digue à Ajka avait fait se déverser deux millions de mètres cube de déchets toxiques produits par l'usine d'aluminium Mal. Le jugement en première instance rendu lundi dernier a condamné dix personnes, dont certaines jusqu'à deux ans et demi de réclusion. Pour certaines victimes, les peines restent insuffisantes et les responsabilités mal définies . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Ludovic Lepeltier-Kutasi