Pologne : plusieurs locaux du principal parti d’opposition visés par des alertes à la bombe

Ce jeudi 24 janvier, huit bureaux régionaux de la Plateforme civique (PO), le plus grand parti de l’opposition, ont été évacués après de fausses alertes à la bombe.

Huit bureaux du plus grand parti de l’opposition en Pologne, la Plateforme civique (PO), ont dû être évacués ce jeudi, à Poznań, Szczecin, Białystok, Łódź, Lublin, Wrocław, Kraków et Katowice, après des menaces anonymes reçues par voie électronique. "Aujourd’hui, le siège de votre parti mensonger va voler en éclats. Que le feu infernal vous consume !", peut-on lire dans les messages publiés sur Twitter par certains dirigeants de PO . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Przemysław Kossakowski