Pologne : l’opposition garde sa mainmise sur les grandes villes

Gdańsk, Cracovie et Kielce, les trois grandes villes où se tenait un second tour dimanche, sont restées dans l’escarcelle des partis opposées au parti gouvernemental. Le PiS reste le premier parti du pays avec une nette avance, mais sa progression pourrait avoir marqué un coup d’arrêt . . .

Abonnez-vous au Courrier d'Europe centrale

 

1€ le premier mois puis à partir de 2€50/mois sans engagement de durée

Przemysław Kossakowski